vendredi, 06 janvier 2012

MC LIFRAS - Brevet ADEPS et Code du Sport français

Précédemment, je vous ai parlé de la possibilité pour les moniteurs LIFRAS d’obtenir un brevet ADEPS (Voir le courrier posté le 05/01/2012). J’y fais part que les brevets ADEPS sont comparables au BEES français bien connu par nos plongeurs. Suite à une question posée après lecture du courrier du 05/01, je tiens à apporter le complément d’informations suivant :

Le brevet ADEPS est une reconnaissance d’une série de qualifications propre à l’enseignement de la plongée sous-marine en Belgique quelques soit l’organisme auquel le moniteur est affilié.

Les standards des brevets LIFRAS ont été adaptés pour coller aux standards ADEPS. De ce fait, les qualifications requises pour obtenir les deux brevets sont identiques, raison pour laquelle les nouveaux AM et Moniteur LIFRAS recevront les deux brevets à l’avenir.

C’est pour la même raison que les AM et les Moniteurs brevetés avant 2012 auront la possibilité de suivre les cours complémentaires nécessaires à l’obtention du brevet ADEPS équivalent.

Ce brevet ADEPS va permettre à nos moniteurs de prouver qu’ils ont les compétences requises à l’enseignement de la plongée tel que défini par le Pouvoir organisateur, la Communauté Française en l’occurrence.

Raison pour laquelle dans mon courrier du 05/01 je compare le brevet ADEPS au BEES français. BEES qui a d’ailleurs évolué vers les DEJEPS et DESJEPS (Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education populaire et du Sport spécialisé)

Mais la comparaison s’arrête là.

Sur base du Code du Sport français, pour être directeur de plongée en France, un moniteur LIFRAS doit être en possession du MF (Brevet Moniteur CMAS 2* - Voir annexe III 15A du Code du Sport)

Dans cette même annexe, on constate que le Moniteur CMAS 2* est sur le même niveau que le BEES 1. (DEJEPS nouvelle formule)

Dès lors, sur base de ce constat, un Moniteur Club LIFRAS détenteur du brevet ADEPS niveau 2 ne peut être directeur de plongée tel que défini par le Code du Sport français.

Je tiens encore à préciser que le Code du Sport français a été établi par les Autorités Françaises. Les plongeurs étrangers qui plongent en France y sont soumis. Au même titre que le code de la route lors de votre trajet en voiture vers le sud. Dès lors, il y a lieu de s’y tenir de manière scrupuleuse et d’appliquer la règle de plongée la plus contraignante (Règle LIFRAS ou Code du Sport) En cas d’accident, c’est le Code du Sport qui fera référence et rien d’autre. (Sauf si la règle LIFRAS est plus contraignante que le Code du Sport mais je pense que ce n’est jamais le cas)

Un exemple. Un MF LIFRAS est compétent pour faire de l’encadrement dans la zone des 40-60 mètres en mer sur base des règles LIFRAS. Mais sur base du Code du Sport, il est repris comme encadrant niveau 3 et donc limité à 40 mètres. Si lors d’un stage PPA en France, ce MF est victime d’un accident avec un élève en formation à une profondeur supérieur à 40 mètres, il sera considéré hors de ses prérogatives sur base du Code du Sport. Et qui dit hors des prérogatives voudra certainement dire hors couverture d’assurance, sans parler des poursuites pénales……

Il est vrai que le monde de la plongée devient de plus en plus compliqué. Normes CEN, niveau LIFRAS, niveau ADEPS, Code du Sport ! J’espère que cette page va vous aider à pratiquer notre sport favori dans les meilleures conditions de sécurité possible. Si le Code du Sport a modifié nos habitudes de plongée en France en les rendant plus contraignantes, il ne doit pas nous faire oublier le plaisir de parcourir les coursives du Donateur ou de longer le tombant du Grand Conglué. Mais avant de sauter du bateau, pensez à ces quelques lignes.  

16:28 Écrit par Philippe MN284 LIFRAS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

il me semble que la France en prend un peu à son aise avec son code du sport relatif à la plongée ...Fiction : sur base de mon brevet de moniteur normes CEN-EN 14413-2, j' ouvre un centre de plongée en France...aussitôt, au moins, ordre de fermeture...sur base des normes européennes, j'en réfère à la cours européenne...serais curieux de voir ce qui se passera...

Écrit par : behbehr | vendredi, 06 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.