vendredi, 01 novembre 2013

Némo 33 à Bruxelles et TTS en décompression

Je n’avais plus plongé à Nemo 33 à Bruxelles depuis des années. Chaque hiver, je me dis bien que c’est la bonne occasion d’y retourner puis le printemps arrive et je constate que je n’ai pas rendu visite à l’une des piscines les plus profondes du monde.

Ce vendredi férié a donc été l’occasion d’y retourner. La météo n’était pas bonne sur Liège, la perspective d’une plongée dans une eau à 30° m’a donc décidé.

Rien n’a changé depuis ma dernière visite, après le briefing du responsable, nous avons droit à 10 minutes d’apnée dans la zone de -10 mètres.

Ensuite, c’est l’équipement des bouteilles et nous partons pour 40 minutes de plongées. Nous allons directement sur le fond où nous arrivons les premiers.

Si la plongée en fosse de type Nemo 33 n’est pas la plus belle plongée à faire, elle permet néanmoins une série de petits tests qui sont plus difficile à réaliser en mer ou en carrière.

On parle de TTS dans les cours de décompression. Il s’agit du temps qu’il faudra au plongeur pour regagner la surface. Il comprend le temps de remontée plus la réalisation des paliers éventuels. Vous êtes à 33 mètres et votre ordinateur affiche 2 minutes à 3 mètres, votre TTS sera donc de 5 minutes.

Ce paramètre permet de plonger avec des ordinateurs de modèles différents ou avec des modes de conservatisme qui ne sont pas réglés de la même manière.

En fixant un TTS à ne pas dépasser, il est simple de plonger dans une palanquée avec des modes de décompression hétéroclites.

Peut importe votre vitesse de remontée où la durée du premier palier, tous les ordinateurs vont afficher un TTS. Ils additionnent le temps de remontée en fonction de la vitesse prescrite et la durée des paliers. (Total de l’ensemble des paliers à réaliser)

Dans la pratique, lors du briefing, il suffit de définir :

  1. Un temps fond maximum
  2. Un TTS maximum
  3. Une valeur de la réserve de gaz à ne pas dépasser.

Pendant la plongée, le premier qui rencontre l’un de ces trois paramètres met fin à la plongée pour l’ensemble de la palanquée. Tous réalisent la décompression de l’ordinateur le plus contraignant.

Profitez de votre plongée à Nemo 33 pour vous entrainer à faire ce type de planification. Pendant que vous êtes sur le fond, il ne vous reste plus qu’à regarder l’évolution du TTS de l’ensemble des ordinateurs de la palanquée. C’est facile, il n’y a pas énormément de chose à faire dans le fond à 34 mètres.

IL est aussi possible de tester votre tolérance à la narcose à l’azote par une série de petits exercices rédigés sur des tablettes immergeables.

La visite à Némo 33 s’est terminée par un repas au restaurant du centre. Une bonne surprise en terme de qualité. Le repas de cuisine asiatique était parfait.

17:21 Écrit par Philippe MN284 LIFRAS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.