vendredi, 13 octobre 2017

Mal de mer et kiné vestibulaire

 Je pratique la plongée sous-marine depuis 1989. Depuis cette période, je dois subir les voyages en bateau avec plus ou moins de confort lié aux conditions de mer que nous impose le Dieu Eole.

 

Quand la mer est calme, le transport se fait sans trop de problème, même si déjà, le simple fait d’être sur un bateau change mon entrain à plonger. Je ne dirai pas que la plaisir est gâché mais ce n’est pas comme d’habitude. Bien entendu, le fait d’être malade à bord depuis longtemps induit une appréhension qui change le plaisir du petit déjeuner même si le bateau ou la mer ne sont pas à vue.

 

Mais dès que la mer se lève, après quelques minutes à bord, les premiers signes se font sentir. Bâillements, hypersialorrhée (Excès de salive dans la bouche), sensation de mal être, troubles digestifs puis vomissements…… Que du bonheur.

Cette situation est due à une mauvaise intégration des trois sources de données transmises au cerveau pour maintenir notre équilibre, l’oreille interne, les yeux et les muscles via la proprioception.

 

Si le mal de mer est déjà un problème pour toute personne qui prend place à bord d’un bateau, pour le plongeur, il constitue un problème supplémentaire. Vomir va induire une déshydratation qui est l’un des facteurs favorisants de l’accident de décompression.

Même malade, il est primordial de s’imposer de boire de l’eau pour éviter cette déshydratation.

 

Bien entendu, il existe un certain nombre de médicaments liés au mal des transports. J’en ai essayé beaucoup avec plus ou moins de succès. Mais le problème, c’est qu’un grand nombre d’entre eux ont une implication sur la plongée, notamment par une sensation de fatigue excessive.

 

Depuis un certain temps, j’entends parler de kiné vestibulaire pour rééduquer l’oreille interne afin de ne plus avoir le mal de mer.

 

Assez septique mais pousser par l’envie de ne plus avoir le mal de mer, et n’ayant pas grand-chose à perdre, j’imagine mal être encore plus malade que maintenant, je prends contact avec l’équipe des kinésithérapeutes du CHR de la Citadelle à LIEGE où j’expose ma situation.

 

Avant de partir au stage de mer 2017 qui s’est déroulé en septembre, j’ai fait 8 séances de kiné vestibulaire d’environs 15 minutes chacune.

Il s’agit d’exercices réalisés les yeux ouverts ou fermés, sur les deux pieds joints ou l’un puis l’autre, dans la lumière, dans le noir, sur une plate forme mobile ou fixe. Aves des mouvements de tête de gauche à droite, de haut en bas. Parfois agrémenté d’une lampe stroboscopique qui tourne et qui fait perdre tout point de repaire.

 

Le but du jeu : Quoi qu’il arrive, faire confiance à ses oreilles et à ses muscles mais si les yeux détectent que tout bouge.

 

Entre les séances, je fais encore des exercices à la maison qui ont pour but de garder l’équilibre les pieds joints.

 

En montant sur le bateau le 26 septembre, j’avais des doutes. Est-ce si simple de ne plus avoir le mal de mer ? Et bien oui ! Lors des quatre premiers jours, la mer a été assez calme. Mais je n’ai senti aucune gène, pas même le début de sensation de mal être. Puis lors du stage de la Nelos, il y a eu plus de vent. Et là, encore rien, pas le moindre signe de bâillement, rien !

 

Je peux dire que c’est un succès en ce qui me concerne. Même chose pour les autres plongeurs que je connais qui sont passés par la kiné.

 

Si vous êtes malade sur un bateau, je ne peux que vous encourager à tenter l’expérience.

 

Merci à Danièle pour ses conseils et à Michel, mon kiné du CHR de la Citadelle qui m’a rendu la plaisir de plonger à 100% même au départ d’un bateau qui bouge.

 

Ah, encore une dernière chose pour éviter le mal de mer, éviter les 4 F. Froid, Frayeur (Stress), Fatigue et Faim. Soyer toujours en confort thermique (Sous l’eau et sur le bateau), plongez reposé, éviter les situations qui vont induire du stress et ne montez pas sur un bateau l’estomac vide.

Les recommandations liées au froid, au stress et à la fatigue sont aussi valables pour la prévention de l’accident de décompression.

(110859)

 

15:01 Écrit par Philippe MN284 LIFRAS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire